1. Accueil
  2. Blog Refinitiv
  3. Comment les banques numériques peuvent transformer leurs défis AML/KYC en opportunités

April 26, 2022 | KYC

Comment les banques numériques peuvent transformer leurs défis AML/KYC en opportunités ?

Chirstopher Stringham
Data analytics manager, Refinitiv
Aravind Narayan
Global Director, Sales Strategy & Execution, C3PRS, Data & Analytics

Les banques numériques sont confrontées à des menaces de plus en plus complexes, dû aux développements technologiques en matière de cybercriminalité qui offrent aux criminels des opportunités inédites de fraudes. Dans ce contexte, comment les banques numériques peuvent-elles établir des cadres de conformité efficaces, solides et axés sur le client pour garder une longueur d'avance sur la réglementation ?

  1. La menace de la cybercriminalité augmente rapidement. Les banques numériques doivent combler les failles de leurs processus de lutte contre le blanchiment d'argent et se conformer aux dernières évolutions du paysage réglementaire.
  2. Dans le monde entier, les organismes de réglementation accordent une attention particulière aux actifs virtuels.
  3. Les nouvelles paroles d'experts Refinitiv analysent en profondeur le lien entre les marchés florissants des cryptomonnaies et les défis croissants en matière de lutte contre le blanchiment d'argent. Ces paroles d'experts analysent également comment la technologie peut aider les acteurs du marché à gérer la criminalité et la conformité dans le monde dynamique des ressources virtuelles.

Pour recevoir davantage d'informations axées sur les données dans votre boîte mail, abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire Perspectives de Refinitiv (EN).

I. Technologie 

La transformation numérique a été rapide et bien accueillie dans le monde de la banque, offrant vitesse, efficacité et coûts réduits aux clients comme aux fournisseurs.

Les banques « numériques natives » et, dans une certaine mesure, leurs contreparties traditionnelles, ont tiré parti d'une technologie de pointe pour offrir des expériences faciles et attrayantes aux clients. Mais cette même technologie aide et s'associe involontairement aux criminels financiers en leur permettant d'exploiter plus facilement de nouvelles opportunités technologiques pour commettre des fraudes et blanchir de l'argent.

Malgré des efforts importants de la part des banques et des établissements financiers dans le secteur des services financiers, les lacunes dans les processus de lutte contre le blanchiment d'argent (LCB) continuent d'entraîner des amendes toujours plus élevées et des activités illicites qui augmentent de façon démesurée.

II. S'orienter par rapport au paysage réglementaire

Parallèlement à ce scénario, le contexte réglementaire régissant le secteur bancaire est complexe et diffère selon les juridictions. 

Une chose est certaine, cependant : les organismes de réglementation du monde entier concentrent tous une plus grande attention sur l'espace des actifs virtuels, avec des implications pour les banques numériques et les fournisseurs d'actifs virtuels (VASP).

Dans le cadre d'une mise à jour de 2021 de la directive de 2019 sur les cryptomonnaies basée sur les risques, le Groupe d'Action Financière (GAFI) a étendu les obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent (LCB) et contre le financement du terrorisme (CFT) par le biais de la Travel Rule. Les VASP sont désormais tenus d'identifier les émetteurs et les bénéficiaires des transferts au-dessus d'un certain seuil (EN) et de transmettre ces informations aux contreparties VASP.

Aux États-Unis, l'espace des cryptomonnaies fait l'objet d'une surveillance plus étroite. Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) cible spécifiquement les individus et les entités utilisant la cryptomonnaie pour des activités illicites, ainsi que les sociétés de services financiers ou les fournisseurs d'actifs virtuels qui permettent une telle activité, sciemment ou non.

La loi sur le secret bancaire (Bank Secrecy Act, BSA), fréquemment appelée la « Travel Rule », exige également que tous les établissements financiers transmettent certaines informations au prochain établissement financier selon un ensemble de conditions définies (EN).

Au sein de l’Union européenne, la « Cyrpto Travel Rule » a été mise en œuvre depuis la mi-2021, l'Union européenne demandant la cohérence avec la Travel Rule établie par le GAFI.

III. Réflexions sur les meilleures pratiques 

Nos paroles d'experts (EN) incluent des réflexions clés pour les acteurs du secteur dans le but de garantir des meilleures pratiques de conformité en matière de criminalité financière et de lutte contre le blanchiment d'argent, en établissant un plan en 5 points couvrant l'ensemble du cycle de vie du client.

5 éléments essentiels à l'élaboration d'un cadre efficace contre le blanchiment d'argent. Comment les banques numériques peuvent transformer leurs défis AML/KYC en opportunités.

S'il est essentiel de mener une diligence raisonnable et de suivre les processus Know Your Customer (KYC) pendant l'étape d'intégration du client, un suivi continu demeure également crucial, car les risques évoluent au fil du temps et de nouveaux risques peuvent apparaître à n'importe quelle étape de la relation client en cours.

Autres observations :

  • Instaurer une surveillance des transactions face aux signaux d'alerte pouvant indiquer une activité potentiellement illicite.
  • S'assurer que les alertes de changement de situation sont bien en place, ainsi, la situation du client reste dynamique et peut évoluer à tout moment.
  • Mettre en œuvre une évaluation globale des risques qui prend en compte toute la gamme des facteurs qui contribuent à l'évaluation des risques d'un client individuel.

Bien que la conformité et la minimisation des activités criminelles illicites soient des objectifs clairs pour tout établissement financier, il est tout aussi important de s'assurer de l'orientation client. Une expérience client favorable n'est plus seulement un élément souhaitable, c'est devenu un différenciateur clé pour les entreprises performantes.

Par le passé, de nombreux processus de conformité nécessaires, par leur nature même, ont eu un impact négatif sur les clients, mais ce n'est plus le cas.

Les données et la technologie, lorsqu'elles sont utilisées avec intelligence, peuvent aider les banques numériques et les établissements financiers à remplir toutes les conditions, en établissant des cadres de conformité solides, en réduisant les risques et en offrant des expériences clients attrayantes.

Téléchargez l'intégralité des paroles d'experts : comment les banques numériques peuvent transformer les défis AML/KYC en opportunités (EN).

IV. Webinar sur demande